Spectacles

La Musique m’a sauvé la Vie

1917 – Chronique d’un livreur de piano

Portraits de musiciens 1914-18
Soldats de la base du Moutchic

Concert-spectacle écrit et mis en scène par Mario Hacquard

 

Lettres du front écrites par Lucien Durosoir, Maurice Maréchal et Maurice Ravel

Œuvres pour violoncelle et piano de Maurice Ravel, André Caplet, Lucien Durosoir

« Le Livre des Consolations »pour violoncelle et piano – création de Stéphane Bortoli

 

avec

Mario Hacquard, comédien

Aurélienne Brauner, violoncelle

Lorène de Ratuld, piano

Concert-spectacle écrit et mis en scène par Mario Hacquard

 

Lettres des officiers de la base aéro-navale de Moutchic

Œuvres de Ravel, Debussy, Poulenc, Stravinsky, Rachmaninov

 

avec

Mario Hacquard, chanteur, comédien

François Pineau-Benois, violoniste

Rémi Lerner, clarinettiste

Lorène de Ratuld, pianiste

Un témoignage bouleversant de compositeurs-soldats

 

Durant la Grande Guerre, se sont regroupés des musiciens, interprètes et compositeurs ; la musique permettait à ces musiciens-poilus de survivre : ils se réunissaient entre deux attaques pour jouer chez le général Mangin, mélomane averti, de la musique de chambre. Quasi quotidiennement, ils sortaient le violon ou le violoncelle pour l’enterrement de leurs camarades tombés au Front.

 

 

A partir de la lecture des lettres de poilus de Maurice Maréchal, Maurice Ravel et Lucien Durosoir, la musique de Caplet, Ravel, Magnard, Reynaldo Hahn et Durosoir s’impose, marquée du sceau de la souffrance, de la désolation et du désespoir.

 

En savoir plus

Créé en 2012 et toujours présenté en tournée ce spectacle a reçu le label « Mission du Centenaire ».

Après le spectacle « La Musique m’a sauvé la Vie » Mario Hacquard revient sur cette période de la Grande Guerre. Un spectacle qui s’inscrit dans le cadre du Centenaire de la base aéro-navale américaine du Moutchic.

 

Il y sera question de la Grande Guerre, bien sûr, du surréalisme, du jazz, de la Révolution russe et de la présence des Américains sur le territoire français.

 

Il y sera aussi question d’un beau piano Erard offert en 1917 à une Demoiselle Anne-Marie Bouchaud.

 

Première le dimanche 12 novembre, 16h – Salle l’Escoure – Lacanau

 

En savoir plus

Partager :