Valérie Condoluci

Après une Maîtrise en littérature anglaise, la soprano franco-italienne obtient deux médailles d’or en chant et en musique de chambre aux Conservatoires d’Arras et de Paris. Elle intègre l’Atelier Lyrique de l’Opéra National de Paris et remporte le prestigieux Prix Carpeaux. Elle se distingue dans plusieurs concours : Voix d’or, Prix de la Ville de Paris, Prix de la Mélodie au Concours International  de Marmande.

 

Parmi les rôles les plus marquants de Valérie Condoluci, il faut citer : Pamina, Die Zauberflöte (Glyndebourne, Opéra de Metz) – Nanetta, Falstaff (Opéra de Monte Carlo, Opera North, Opéra de Massy) – Leila, Les Pêcheurs de Perles (Festival de Saint Pétersbourg) – Micaela, Carmen (Festival d’Antibes) – Gilda, Rigoletto (Opéra d’Oslo), Juliette, Roméo et Juliette – Blanche de la Force, Le Dialogue de Carmélites – Marzellina, Fidelio (Opéra de Limoges) – Adina, Elisir d’Amor (Festival de Sédières) – Gretel, Hänsel et Gretel (Opéra d’Angers) – Andromède, Persée et Andromède (Teatro Massimo, Palermo) – Helena, A Midsummer night’s dream (Opéra de Metz) – Sophie, Werther – Suzanna, Nozze di Figaro – Mary, Joseph Merrick dit Elephant Man (Opéra de Nice). A l’Opéra National de Paris, elle crée le rôle de Faina Ranevskaia lors de la Première Mondiale d’Akhmatova, opéra composé par Bruno Mantovani pour Janina Baechle.

 

Valérie Condoluci est reconnue en tant qu’interprète dévouée à la mélodie française et au Lied. Elle a ainsi participé à L’Intégrale des mélodies de Dutilleux (Passavant Studio) récompensé en 2016 par un Orphée d’or.

 

Elle se consacre aussi avec passion à l’oratorio et se produit en concert avec l’Orchestre Philharmonique de Luxembourg, Potsdam Kammerakademie, Concert Lorrain, Orchestre de l’Opéra National de Paris, Orchestre National de Lorraine, Budapest Festival Orchestra, Orchester Jakobsplatz München, Orchestre Philharmoniqe de Kiev, Orchestre Philharmonique de Nice… On a pu l’entendre dans Le Martyre de Saint Sébastien, Exultate, Jubilate, Requiem de Fauré, Cantata 51, The Messiah, Ein Deutsches Requiem, Gloria de Poulenc, Nelson Messe, Beethoven 9th, Gloria de Poulenc, Requiem de Mozart, Requiem de Gouvy, Messe de Chimay, Stabat Mater de Pergolese, les Passions et le Magnificat de Bach, Les Enfants à Bethléem, L’Enfance du Christ, Cantate de Jean-Louis Agobet, Le Lac de Patrick Burgan, Symphonie N°4 de Mahler, La Création…

 

Sa discographie inclue Kabbalat Shabbat, Lift up your Heads de Paul Ben-Haim et Joseph Merrick, dit Elephant Man de Laurent Petitgirard en DVD chez Naxos.

 

Elle vient d’enregistrer un choix de mélodies de Jacques de la Presle avec Lorène de Ratuld pour le label Slamandre (sortie attendue au printemps 2020).

 

Parmi ses projets : Parsifal et Ariadne auf Naxos au Capitole de Toulouse

Partager :